Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Aux pieds d'la lettre
  • : Bienvenue dans un monde de mots et d'images... Bonne visite et bonne journée / nuit... Sauf mention contraire, les oeuvres présentées sont de ma réalisation. PROTECTION DES TEXTES ET PHOTOS PAR DEPOT - COPYRIGHT. Tous droits réservés.
  • Contact

Fiches D'histoire Et Littérature

16 octobre 2009 5 16 /10 /octobre /2009 15:58

Evidemment, je ne puis me souvenir de tous les détails de la vie littéraire... surtout quand ils ont eu lieu avant ma naissance et une forme de premier état de conscience sur le monde...
Lisant actuellement une copieuse et merveilleuse biographie de Jean-Louis Bory sur Eugène Sue, je me laisse prendre au fil de l'écriture... c'est parfaitement écrit, bien tenu, bien mené... On suit les péripéties de la vie de cet auteur comme d'un héros de ses romans...

Je suis enthousiaste ( et pourtant, je ne me laisse pas facilement enthousiasmer)...

Je veux lui témoigner mon admiration, ma sympathie, je ne sais pas quoi au juste, ni pourquoi... Parce que Jean-Louis Bory, je vous avoue que je ne le connaissais pas, je ne l'avais jamais lu jusqu'alors...

 

Je m'empresse donc, naîvement, de taper son nom dans google pour lui écrire... Lui dire quoi ? Je n'en sait rien... il s moque bien de ma petite opinion d'étudiante en Littérature le grand Jean-Louis Bory... Pourtant, il est si drôle, il a tellement d'humour... !

 

Et là, catastrophe... Sous mes yeux médusés la première chose que je vois, c'est cette ligne renvoyant à wikipédia :

"Jean-Louis Bory, né le 25 juin 1919 à Méréville (Essonne, à l'époque Seine-et-Oise) et mort pendant la nuit du 11 au 12 juin 1979 dans le ..."

Je clique dessus (moi qui déteste Wikipédia)... et là je lis, hagard...

"Il se suicide par arme à feu à Méréville durant la nuit du 11 au 12 Juin 1979"

Ainsi donc, il est mort, ce critique qui me fascine... Et par suicide... Immédiatement se superposent dans mon coeur ces deux impressions : son humour dans cette biographie et son suicide...
J'ai de la douleur au coeur, vivement et sincèrement...
Jean-Louis Bory est mort en 79.
Près de 10 ans avant ma naissance.

J'aurais tellement aimé le rencontrer et lui dire à quel point son livre est merveilleux...
Je reprends son livre et continue ma lecture, le coeur lourd, coupée dans mon élan enthousiaste.

J'ai l'impression d'avoir trouvé et perdu un ami dans la même seconde ;  à l'instant même où je le découvre, le voici qui s'efface, qui meurt à nouveau sous les yeux de mon esprit...
Je ne pourrais jamais dire à Jean-Louis Bory l'admiration que j'ai pour son livre.

Ce petit billet n'est là que pour lui témoigner de ce que je n'aurais pas l'occasion de lui dire mais que je pense tout de même.
Souhaitons que ce discret petit hommage donne à quelques lecteurs, attardés sur ces lignes, l'envie de le (re)découvrir.

Partager cet article

Repost 0
Published by Pascaline Hamon - dans Ne les oublions pas !
commenter cet article

commentaires

Pascal Clesse 17/10/2009 18:51


Je crois que ce sera un WE studieux ( corrections ) et familial !
Mais j'ai établi un planning des expos .
Je suis allé voir "la subversion des images" à Beaubourg. Toujours un plaisir de plonger ds l'imaginaire ( photographique ici )des surréalistes. Je vs la conseille, même s'il est paradoxal, voire
de l'ordre de la trahison, d'enfermer les surréalistes dans les musées. D'ailleurs, comme un clin d'oeil involontaire, il est indiqué à l'entrée:
"SUBVERSION DES IMAGES. PHOTOS INTERDITES" !
Je vous souhaite un bon WE ma petite  Pascaline.
Bises et à bientôt.


Pascal Clesse 16/10/2009 19:12


C'est toute une époque. Lorsque j'étais étudiant, il m'est arrivé de  le croiser  à la boulangerie de la rue St André des Arts; j'y venais chercher un sandwich pour éviter la cantine
du lycée Fénelon... C'était aussi une voie caractéristique du Masque et la Plume dont il réveillait les auditeurs de sa verve et de son humour . Je me  souviens d'une de ses interventions pour
moquer l'hypocrisie des bourgeois qui s'encanaillaient en allant voir des pornos chic ...sur fond de musique de Bach ! Je pense que vous pouvez retrouver l'ambiance des émissions de l'époque en
allant sur le site de l'INA. Bon, tout d'un coup , j'ai pris un coup de vieux...souvenirs, souvenirs. De mon temps....Pascal.


Pascaline Hamon 16/10/2009 21:08


Il a un style décapant...
Vous avez de la chance, j'aurais bien aimé le rencontrer... Ca manque un peu dans le landerneau intellectuel français un critique en verve, pas vrai ?
C'est de chouettes souvenirs, vous savez... c'est pas un coup de vieux, Pascal...
Je vous souhaite un bon week-end, il y a tellement de belles choses à voir... (surtout en ce moment).
Bises
Amitité (et toujours ravie de votre visite).

PS : les Hollandais à la pinacothèque, vous y êtes allé ??