Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Aux pieds d'la lettre
  • : Bienvenue dans un monde de mots et d'images... Bonne visite et bonne journée / nuit... Sauf mention contraire, les oeuvres présentées sont de ma réalisation. PROTECTION DES TEXTES ET PHOTOS PAR DEPOT - COPYRIGHT. Tous droits réservés.
  • Contact

Fiches D'histoire Et Littérature

21 mars 2009 6 21 /03 /mars /2009 09:22

J'ai...
La grandiloquence des poètes disparus

Sur les hautes mers blanches des proses mallaméennes

Et de beaux soliloques

Qui agitent mon âme poétique et si faible

Qu'elle danse comme une flamme...

J'ai
La rime facile, et la satire aigre, un goût pour La Bruyère

que ne démentent enfin

Ni le temps ni l'espace

Ni les moeurs ridicules

des époques changeantes.

J'ai
Mille traditions

Quand je fais des vers libres

Mille chansons douces qui me viennent en mémoire.

J'ai
L'Amour du vivant, de la froide beauté,

Des sobres créations...

J'ai
La peur du tarissement, comme tous les poètes, d'ici ou bien d'ailleurs

Car les vers dans ma tête

Me rongent la pensée...

J'ai
une âme métaphysique

une prudence folle

et le désir de vivre

en une foi totale.

J'ai
mal au malheur

Et quelques emmerdeurs

Souvent lassent mes jours

Ensoleillés.

Je suis
et ma joie et mon mal

Et, me tournant vers l'art, fuis le monde bancal
du vers solitaire, pour la grande beauté
des quatre alexandrins, au rythme inaugural
De la voix trépassée, fouillant l'humanité.


Pascaline Hamon

Partager cet article

Repost 0
Published by Pascaline Hamon - dans Poemata
commenter cet article

commentaires

Yalerose 24/03/2009 23:06

C'est donc de ton autoportrait dont je te parlais à midi ... Paul est d'accord pour la vaisselle en carton, ne reste plus qu'à relever la commode ... heureusement que nous n'avons pas -encore- de bibliothèque :)

Pascaline Hamon 24/03/2009 23:14


Super ! tu vois que tout va s'arranger avec Paul... J'espère que la vaisselle en carton va permettre de règler un certain nombre de problèmes ; il faut pas hésiter parfois à recourir à des petites
solutions comme celles-là, parce que ça vaut le coup, en pesant tout de continuer à avancer et à construire...

Et bien, je suis vraiment contente de ton passage et de ton petit coucou, chère Yaleros, toujours fidèle lectrice et amie...

Je t'embrasse bien fort et pense bien à toi.
Boris Vianesque amitié.
Ta Pask qui te fournira ses oeuvres complètes en 25 volumes en cuir reliés incassable, autant que tu voudras, pour
mettre dans la commode etc. (on se comprend...)
BIZZZZZZZZZzzzzz